A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Sheldon

"Grünt #19"


[Couplet 1 : Beny le Brownies]
Les routes longues le macadam qui brûle mes pompes
Madame est brûlante de mes phases consulte un pompe funèbre, hôte funeste
J'fume tous ces autres, [mal en pause, mal en prose,]?
Ose parler rap, grosse blague à haute dose je craque
Naissance d'un monstre, naissance d'un autre moi, planant dans cette plaine plate
Plaquée sur ce sol en guise d'une atmosphère très platonique
Homme de sens, ma route est dense
Ni vu ni connu, la rue du paradis
La Lake parade, j'parade en rêvant d'paradis
Vanessa Paradis aussi en parenthèse
Est-ce le fait d'un fantasme dérivant sur le fait j'aime bien la quarantaine ?
En quarantaine, mes phases se crachent en bande écoute
Et bandit bondit d'la Audi car le roux qui vend du gros
Se distingue des disserts de vendeurs de paille
Le Brownies est éclectique, un changeur de plaque
Dans une planque à cogiter là où personne m'aide pour ma tête
Côtoie le démoniaque, l'impression d'être un mec fourbe
Perdu dans des pensées obscures, lendemain flou
Mais j'me bute à faire des projets comme Paris sans sous
Baroudeur de grande classe, un pas dedans
Depuis l'ETG j'ai pris le skate comme dernier passe-temps
Le bal est lancé, Francis ma ville n'a pas imprégné
Donc on peigne tout au peigne fin
Espérons qu'un jour ma fin sonne votre fin

[Couplet 2 : Masko]

[Couplet 3 : Akapara]
J’laisse mes rêves, au bord d’la route et puis j’crois qu’on XXX
J’suis pas comme Alice, j’connais pas d’pays merveilleux
J’essaie de m’en sortir à bases de p’tites combines, de p’tites compils depuis qu’on deal
J’ai un tas d’potes en prison qui perdent la tête l’esprit sans vie
Près d’la tess les p’tits s’empirent, ouais ma gueule
Par la racine on bouffe les p*ssenlits et puis s’en suit
La rage, la haine XXX sans suite, on agit d’abord
Malheureusement on prie XXX
À ceux qui voudraient faire des coups d’Etat, qui serrent les coudes et bras
Les épreuves avec beaucoup d’éclats quand les galères d’additionnent
Obligés d’se soustraire, une pensée pour Adison
Ouais on t’appréciait tous frère, yeah
J’me dis qu’tout est injuste, parfois l’cri avec des injures
N’oublies pas qu’seul Dieu est un juge, j’punchline
Mais parfois ça sert à rien, la paix ça r’vient
Imaginez deux manchots qui s’serraient la main

[Couplet 4 : Jawad]
On n’arrête pas d’bouger, pour maintenir le mouvement
Vas-y move XXX, chaque son attire des nouveaux membres
On est loin d’être peace, pourtant on fume la weed
On kiffe la nuit on tise, ça coule de source, c’est pas la Cristaline
J’suis pas d’ceux qu’on invite forcément j’débarque les mains vides
Le XXX fait que j’navigue, non j’veux plus bâcler ma vie
Comment être raisonnable, quand tu mènes une vie d’zonard
Quand t’as plus d’flèches à ton arc, bah vas-y bicrave ton art ouais
J’ai pleins d’livres donc range ton arme
J’ai mon tube de ventoline, pour les wacks qui font de l’asthme
J’suis pas ravi d’être parano, j’pourrai t’peta par amour
Mais vas-y viens frère, c’est mieux qu’se faire hagar par un autre
T’as l’cœur noué espèce de tête de nœud, mon art respecte le
La caisse tourne même si tu m’crèves les quatre pneus ouais
J’suis trop honnête, j’vends pas d’barrettes à mes srabs
On est tous méconnaissable, quand faut compter la recette ouais
J’parle pas que d’cash, quand j’dis, qu’il faut qu’ça paye pour nous
Niquez tous vos clashs, le rap, j’lui fais un film porno

[Couplet 5 : Funky Armenico]

[Couplet 6 : Harry2000]
J'commence doucement
Sans aucune référence douteuse
Son de la délivrance
D'un petit rebeu çais-fran tout keuss
J'prends ce qu'il y a à prendre
Rebeuz ou Ebonyz, meufs de Létonigz
Demande à Beny Le Brownies
J'ai compris que c'est dur d'être gagnant
Depuis que ces putes trichent
f*ck la folie de ce monde
Et toute sa fils de puterie
Saut de l'ange, dans le bain, anesthésiant tel Kendrick
En guise de chute libre
Ambiance électrique, Jimmy Hendrix
C'est ça, craches dessus
Sans remords tu t'fais suriner
Par ton propre entourage
Sur leur courage, j'n'ai fait qu'uriner
Mais content pour autant
J'ai longtemps contemplé ma conscience consentie
Bref, il me faut une go, originaire de Constantine
J'fonce dans le tas
Peut être il serait mieux que j'fonce dans le Dîn
Tandis que des vieilles gonzes mendient
Pendant qu'une bande de cons se dandine
À croire que les bons s'enfuient
Sur douze personnes j'en ai vu onze mentir
Faut qu'on s'en tire, cela va s'en dire
Pleins de centimes sans Merlin l'enchanteur
Faut qu'on transforme les chats noirs en panthères
Sans respect, nique les traîtres et les menteurs
J'les klaxonne 'ap mon cher Watson, j'suis élémentaire

[Couplet 7 : Le Six]
Ils s’demandent pourquoi j’gueule, l’ancien
Ils comprennent guère toutes nos conneries, c’est gonflant frère
Tout comme lui j’me sens seul, dans l’bien
J’aime trop l’nutella, j’veux du pur XXX
J’ai vu des gars s’taper dur, mais pour stopper j’luttais
Toujours fracassé à r’garder mes coups d’blues
J’garde mes soucis sous l’coude, couz j’crois qu’j’ai l’bras cassé
J’étais rêveur quand j’ai vécu des heures tendres
Qu’importe les erreurs tant qu’j’ai le plan d’exécuter leurs samples
Homie sors une jolie olive, qu’on finisse solides XXX
C’est la folie faut, contacter la police
J’tente l’outil mais j’vais m’reprendre, j’ai peur d’entreprendre
[…] 32 ans qui tente d’oublier Neverland

[Couplet 8 : Beny le Brownies]
Ma conscience propre une science bizarre
L'aube me dévisage d'une nuit une mélodie agitée par des gros blizzards
Seule ma poupée connaît ce monde
Suis-je étrange d'agir ainsi? À chaque tic ma tête s'agite tel [XXX]
Des lignes s'écrivent pendant que le temps s'arrête
1h57 papa dort à côté de moi sous l'emprise de verte
Et je me questionne putain la fin d'un cycle
Déjà la poupée [XXX] et j'ai mis de l'émotion sur Pré Dora
[Ô Dieu pardonne tes erreurs reste odieux?] de réussir tout en s'amusant avec des spliffs au bec
J'côtoie l'mal le mal me côtoie si bien
Mon corps s'emporte Lucas me canalise
J'analyse ma ville ces effets qui nous aplatissent
Mes jeunes gamins se baratinent d'un avenir
Savent si bien qu'on est foutus
Qu'on se donne des airs de mecs fous alors on baise
Plus rien à faire
Le seul remède c'est de foncer sans penser à compter chaque plan
La rue nous appartient avec nos planches

[Couplet 9 : Axis]
J’ai rencontré XXX, à l’école élémentaire
Chacun nos origines ouais, chacun nos caractères
On aimait l’rap, tout les deux, c’est ça qu’on voulait faire
On trainait, tout l’temps ensemble ouais, pour être frères
On était juste, deux gamins, des rêves pleins la tête
Toujours à traîner dans l’douze, toujours le son à la fête, un son
De De La Soul, dans mon baladeur cassette
Avec mes potes à la récré, sur le terrain d’basket on avait
À peine quinze ans, c’était l’époque des premiers textes, c’était pour
S’évader XXX des notes mais après XXX
On f’sait nos beats et nos maquettes, sur la chaîne hi-fi, c’était
Fin 93 mais faudrait que j’vérifie
Un peu plus tard on rencontre XXX, sur les terrains XXX
On forme la SL et on commence tout juste à rêver
J’peux pas nier que cette époque me manque, John, Stan, Nicolas, Franck
Porte de Vincennes et toutes les personnes qu’on fréquente
96 DJ XXX, et les premières scènes
Les premiers micros et bien sûr les premiers larsens
On réunit les personnes du quartier, pour monter un crew
Un truc qui prend du poids ouais tu kiffes vas-y avoue

[Couplet 10 : Lucas OPRV]
J’peux me concentrer, deux secondes, consommer des punchs
Et puis abandonner toute réflexion, sans réponse
Bon sang, j’suis aux abonnés absents
Locations de films japonais, sushis, et deux condiments
Bon plan, des bons vivants mes soss dont j’apprécie
La compagnie, les gros divans, les drogues de XXX
Toutes sortes d’escortes me téléporte, hypnotise
Mes nuits d’mix, XXX, l’orifice de l’oreille des porcs
L’oseille glisse dans le fond d’mes poches trouées
J’bloque mon téléphone pour écouter mes XXX en boucle
Mes collègues se foutent de tout ce qui pourrait se trouver dans les trophées
Le flouz à priori, j’suis censé rimer
Glisser quelques pensées dans mes pamphlets
Puis décamper loin des clichés vampirisés
Tant qu’j’m’y plaît, tant qu’j’appuie encore sur replay
Le monde est vaste, ma vision a différentes visées

[Couplet 11 : Moudjad]

[Couplet 12 : Jawad]

[Couplet 13 : Akapera]
Viens la que j’lâche des prouesses, la réussite, où est-ce ?
Envoie moi tes sons, j’les écoute avec des boules Quies
Ils s’prennent tous pour Karl Lagerfeld
Pendant qu’leurs darons, nettoient les chiottes d’la cafet
J’suis pas signé, mais ça veut pas dire que ça va pas saigner
Pas d’galanterie j’suis trop XXX, j’les vois tous au ralenti
Ah non, c’est juste qu’ils posent sur des vieilles prods
J’te l’garantie, ta new school a des vieilles modes
Moi, j’ai du talent, je kick et puis t’allonge vite
J’les shoote tous, comme ça y a pas d’envieux
Si ta sœur est bonne t’as deux raisons qu’elle aille au couvent
J’suis une vraie tempête, comptes pas m’affronter en coupe-vent
J’suis tout d’vant, regarde la scène du rap FR
Laisse les faire, s’agiter pour rien, Harlem Shake
J’kiffe le rap les chèques, les carnets d’chèque, quand le compte est plein
Écarte les XXX, vient pas nous check si t’es du genre à porte plainte
Alors moi-même j’continue d’taffer
Même pour John, la vie n’était qu’une pause café
Booska P ? J’vais passer d’ssus pour XXX mon gars c’est sûr
J’sais c’que j’vaux, comme une femme qui a un passé d’pute
Lourde de sens, f*ck tous les haters
J’ai la magie d’un XXX
Ils portent tous des sneakers qui valent pas une cacahuète
Et moi pour l’instant j’ai des punchlines plein la tête

[Couplet 14 : Funky Armenico]

[Couplet 15 : Masko]

[Couplet 16 : Harry2000]
N'écoute pas cette merde si tu pars en bad
Paris sur mes XXX de plus de 40 balles
L'esprit noir, franchis les XXX
J'me porte garant han
J'me porte garant d'toute cette merde negro
T'entends putain, écoute ma merde c'est trop
T'entends, écoute moi mec negro
Sache qu'on vous la mets et qu'on ramène notre troupe de mouches à merde
Fous la moula dans la XXX
C'est pour mes nègres issus du gang à Issa
Bouge par la XXX il suffit ça
Dans l'mal quand je treran dans l'stud j'encule les p'tites pipelettes
Dans les moments obscurs j'écoute le 6-6-7
J'suis comme Vergo, j'connais bien les coups d'Trafalgar
J'me suis voilé la face plus qu'une femme afghane
Paradoxale est ma stratosphère
J'suis chaud d'glacer l'atmosphère comme en Alaska

[Couplet 17 : Beny le Brownies]

[Couplet 18 : Beny le Brownies]
Mon ambiance en jetpack convive, n'égard mon bon-vivre
La solitude le Brownies a son attitude
En port d'armes mon art lyrical
Le jeune en herbe a d'quoi fumer la concu vu les têtes
J'consume, mes échecs en les portant sur les épaules
Les vrais savent que j'réssuscite souvent avec de bonnes doses
Pas net XXX j’m’impose, ma bravoure a de quoi surprendre vos affaires
Je me pointe mais jamais vêtu d'un costard
Des problèmes que j'expose au bout du jour
Vu au jour le jour le même cours mais dans la tristesse
Des larmes coulent de façon cool car je trouve toujours des moyens d'me tirer du bout, wow
Comme XXX je peine à sortir du move, mon clic-clac est fait
J'prends mes XXX avec vos morales de cons
J'veux des roupies, j'rouille et roupille, rêve de groupies, mange des cookies
J'viens de trahir le brownies, et je sais que j'ai le mental d'un fou
C'est pas ma faute si j'dois palier le manque de flouze
Le blues m'a eu j'avoue, j'cours après le blue
Écope mes peines car je reçois que des coups
Eh yo Grünt ça dit quoi
Eh yo Grünt ça dit quoi
Eh yo Grünt ça dit quoi

[Couplet 19 : Le Six]
Passe moi l'mic que j'te parle d'mes baskets sur XXX
C'est du rap accepte ou casse-toi d'là
Tu casses pas trois pattes à un canard, t'es sous cana
Cadavre donc cache toi quand ça canarde
Déjà, j'aime pas les flics, j'les apprécie ap
Car après six lattes j'passe pour un gangster comme Jacques Mesrine
Obligé j'tape l'esquive, j'fais pas d'graves délits
C'est dit et puis j'suis refais quand mes refres tapent des lignes
Dans mes textes j'aime bien trasher les gens casser des dents
Lâcher des punchs qui viendraient même t'arracher les jambes
Sixième du nom j'balance des "yessaï" sur la piste et j'fais l'taf
Pour dire que tes textes sales puent la p*sse
J'reste là, et sur du vrai son j'm'exclame
T'aimes ça, pendant qu'j'rêve d'un joli ranch au Texas
Applaudis la presta, c'est trop facile et trop rapide quand
J'm'atomise la testa, yessaï

[Couplet 20 : Masko]

[Couplet 21 : Axis]
J'monte les marches comme je peux, c'est pas toujours facile
Parfois je fatigue un peu, voir l'énergie que j'gaspille
Le temps passe
Cours toujours après les filles
On m'dit que j'peux pas avancer, si j'fonde pas une famille
Les gens m'rappellent tout l'temps, que le temps joue contre moi
J'pourrais bien perdre un poumon, disparaître dans quelques mois
J'suis prudent c'est vrai, j'avance sur la pointe des pieds
J'emmerde le monde j'ai parfois l'impression d'être épié
Les haineux m'regardent de loin, pour mieux me critiquer
J'aimerais bien sauter ces marches pour aller un peu plus vite
J'écris encore, et encore, jusqu'à épuiser mon bic
Et chaque matin je me lève, c'est pour une nouvelle étape
Si j'respecte pas les règles, c'est qu'au fond qu'je m'en tape
J'travaille dur, j'fais tout pour, j'écris des textes sous les
Et c'est r'parti pour un tour

[Couplet 22 : Jawad]
Pousses-toi, j'm'acapare le M.IC
J'reste courtois, XXX accorde l'euthanasie
C'est à l'asile qu'j'écris la plupart d'mes seizes
Trop d'problèmes à résoudre, j'me dis faut qu'plus tard j'essaie
Trop d'fois j'me saigne, trop d'fautes que j'sème
Y a aussi les XXX, les r'tournages de scènes ouais
J'pense à XXX qui m'disais "Jawad passe me voir"
Dorénavant pas l'choix j'vais tout baiser par devoir
Marre de voir la merde même si grâce à elle j'rappe bien
Pas d'enclave sur nos XXX, qui vivra verra bien wesh
Bien ou bien, ouais pas tant qu'ça
Moi j'voulais faire les choses bien, en fait pas comme ça
Du coup, j'rappe comme je parle, donc parle pas quand je rappe
Moi c'est rare que j'm'étale, j'fais pas des skeuds pour XXX
On écrit, donc on pense, y a trop d'plaies, donc on s'pense
On veut pas qu'tu t'exprimes, t'inquiètes, on compense

[Couplet 23 : Akapera]
J'lâche des rimes fantastiques, ma gueule tah les goonies
Ce soir ça s'passe avec Grünt, et Beny le Brownies
MC tu sais qu'on kick on est trop fou XXX
J'ai envie d'entendre tout le monde crier "oui allez XXX"
Tu sais bien qu'c'est, à Annecy ouais que ça s'passe
Akapera même en improbable je tabasse
J'les vous tous, me regarder, et s'dire ce type est malade
Viens pas tester non viens surtout pas raconter des salades
Alors tu sais qu'on est posé avec mon gars Harry
Et tu sais très bien qu'tu veux test t'as pas le gabarit
Alors laisse tomber y a même mon gars Funky et Moudj
Donc ta tête logiquement tu bouges
Laisse tomber j'ai le style depuis l'époque
Tu peux même ram'ner tes potes
Rien à foutre autour de nous y a les caméras
J'ai une casquette Kame donc j'lance des kamehameha

[Couplet 24 : Lucas OPRV]
Sans blague, toujours pas de projet mis à part le taf
Je garde le mic à portée de bras si jamais ça part en live
On brasse cette maille, résultat j'ai froissé mes pesa
C'n'est pas présentable pour cette fois j'vais déballer l'peura, qui sommeille en moi
Quatre mois qu'je place des phases par ci par là, j'me casse à Paris voir si l'soleil envoie
Pas de quoi s'exciter, à part si les flics te voit
En flagrant délit dans un parking en train de braquer une turvoi
Tu t'fous de moi, chaque fois qu'je chille je fuis la ville en funambule à ville allure juste au-dessus des toits
Je squade vers autre part avec mon bike
Tu peux m'voir en wheeling sur la Lune ou à l'appart à faire mon bail
Des fois j'me dis que je porte la poisse, faut qu'ça passe
Trop sympa, pour lui prendre la place, elle est XXX, allez f*ck ta race
Elle est cool ta life, j't'envie trop depuis ninety-five
J'ai assez d'couplets pour un EP, mais j'préfère faire un p'tit freestyle
Big city life, XXX, J'suis dans l'tram de nuit et mon train d'vie est en stand-by
Paris c'est la jungle, et les singes se magnent, Marie s'abîme quand elle s'allume un p'tit oinj avec Jeanne

[Couplet 25 : Beny le Brownies]

[Couplet 26 : Le Six]
J'voulais finir ma vie XXX
Me faire remarquer, mais par qui ?
J'fais que taper des bad trips sur l'parking
Tout ça sans baiser tass mec
J'suis pas un MC sale scélérat, qui
Pense qu'à baiser ta mère
J'consomme à mort j'suis possédé par ces XXX
C'est dans la poche comme la conso et puis c'est pas si mal
J'vends pas des kils, détective à plat ventre moi
Faut qu'j'avance, ou bien qu'j'invente des techniques, y a
Pas d'équipes qui rivalise, nous
On kiffe la zik, la nuit on tise on sort des classiques comme Vivaldi
C'est pas si facile à dire, n'est ce pas ?
Moi faut qu'je fasse les valises, faites place
Pour laisser XXX

[Couplet 27 : Moudjad]

[Couplet 28 : Jawad]
J'distribue les claques, comme quand ta go t'plaque
Quand t'es pris en flag ou comment s'noyer dans une flaque d'eau
J'baise la rhythmique sans foutaises ni mimiques
Des bouts d'textes que j'illumine, un tas d'wacks que j'élimine
Illuminés, comme des illuminatis, terrain miné XXX tout p'tit comme Mimie Mathy
C'foutu son m'attire, j'me prétends pas artiste
J'suis c'mec triste, juste un paquet d'choses à dire
Une coupole, un XXX, un graff, un scratch, un beat, un slam
Freestyle on fait le mouvement sans XXX
J'donne pas d'cours de rap moi en clash j'suis délégué
Y a qu'des débiles XXX indélébiles mais pas d'billets
Avec 2-3 pilons, dans mes clips pas d'bikinis
J'suis pas v'nu pour faire des guilis
Le peura un monument, j'pose ma pierre à l'édifice
Loin des bénéfices de Benny B
L'écriture m'est bénéfique

[Couplet 29 : Funky Armenico]

[Couplet 30 : Masko]

[Couplet 31 : Harry2000]
Tout pété comme mon ordi je, prends mon temps comme ma beubar
J'ai la stache de Salvador Dali, surréaliste
J'vole pour mon Francis Trash mais putain j'ai pas d'patron
Le style d'un putain d'albatros, parle pas trop
Fais pas de cinéma comme un acteur de série Z
Chaque saison est difficile comme pour Crystal Palace
Tu vois c'que j'veux dire, j'crois pas bref
Chaque merde qu'on envoie est fatale comme deux coups d'fusil à Dallas
John Fitzgerald j'suis l'homme qui rigole en traitant les guignols
Comme des misérables
Des XXX reprennent mes expressions, parlent comme moi mais putain
J'les valide pas comme Ali sur mon premier son
D'être fou j'ai l'impression, tous les jours j'ai la pression
J'remercie Lucas comme si c'était mon ingé son
Et j'écris c'texte défoncé car j'ai la réponse à la question
Avant même d'avoir lu l'putain d’énoncé

[Couplet 32 : Akapera]
J'kicke comme une saloperie, quitte même faire mal à autrui
XXX
Pour faire bref han, j'suis insolent tah Kick-Ass
Rien à sch des p'tites tass, j'graille la concu qui passe
J'kicke trop haut c'est que des rimes
J'fume la zeb, bien plus verte que la planète à Piccolo
Que des pas choqués j'en ai parechoqué
J'veux des cachets que les fachos crèvent
Moi j'ai pas d'autres rêves que de prendre le règne
Appelle moi XXX
C'que j'prépare c'est comme les trois quarts des cainris ouais c'est trop gros
J'suis violent ouais un vrai phénomène
Aussi vrai qu'mettre du XXX f'ra pas d'toi un XXX
Ton budget peine ?
Tu voudrais qu'on t'fasse la ola
J'boycote les puristes comme mon nom sur le Coca-Cola

[Couplet 33 : Jawad]
Laisse moi faire si j'm'isole dans l'son
J'm'écarte de tout c'qui brille
Je ne veux pas la gloire de ce monde
Trop de temps perdu et de vieux débris
J'rappe que pour mes frères ouais j'm'en bats les couilles d'être une resta
J'm'en bats les couilles d'être une resta yeah
Black beur et toubab pour mes blacks beurs et le XXX
Vu qu'y a pas d'couleurs pour être coupable
Ça fait black beur et les toubabs

[Couplet 34 : Moudjad]
C'monde est froid viens trouve un autre seigneur
Trouve une autre cause, prends une autre dose
Prends large ou prends un rottweiler
Moi j'cherche une terre où l'herbe est plus verte, la coke meilleure
Cherche un uzi toi la fleur au fusil, grosse erreur
Bloc de volleyeur, stop de hockeyeur
Toc-toc, laisse entrer ton pote XXX postérieur
Fais ton fric la nuit mais t'es qu'un pauvre veilleur
Laisse-moi j'ai du pain sur la planche, faux monnayeur
On s'repose pour vous autres traders
Les gars sont pas prêts pour le putain d'nouvel ordre, et j'parle pas d'Rockfeller
Grosse terreur prends une grosse frayeur
On fait une beauté de ces flows XXX
Bandits et XXX les gars parlent mal et portent l'arsenal comme le coach Wenger
Toute rage est magistrale, rage maximale
Phrasé dramatiquement marginal, call center

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #
All lyrics are property and copyright of their owners. All lyrics provided for educational purposes and personal use only.

© 2017-2018 Lyrics Media Group Inc.