A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Sheldon

"Grünt #25"

[Couplet 1 : Nekfeu]
Celle qui m'a senti naître
Et m'a vu grandir centimètre par centimètre
M'a toujours dit : "Rien n'sert d'avoir des projets sans t'y mettre"
Ma destination, un voyage, peu importe où le sentier mène
Leur liberté n'est qu'un mirage, les caméras : des sentinelles
Et j'en ai lu des livres, j'en avais des idées pourtant
Mais, voter, c'est décider de qui va décider pour toi
Et y'a plus d'aventures, les zones sont quadrillées
Même les professeurs ne sont plus bons qu'à trier
Alors faudra me dire : quel espoir d'avenir
Pour un gamin qui part dans le bâtiment en quatrième ?
Dis-moi : que fait l'école à part te dompter ?
Ils te diront que j'suis naïf quand je parle de bonté
J'aime accompagner ceux d'mon clan qui graffent, certains titubent encore
À cause des matraques en titane des brigades anti-tag
J'fais du son pour plusieurs raisons : la première, c'est rendre les frérots fiers
C'est comme un sérum, mes pas résonnent dans le réseau ferroviaire
Graver des skeuds, faire groover son corps et graffer
Sensible à la beauté, même nos checks sont chorégraphiés

[Couplet 2 : 2zer]
Yo, toi avec ton petit boule d'actrice
Viens par ici tirer sur ma Big Buddah Cheese
Laissons de côté les sujets qui nous attristent
Sur ma baguette enchantée j'ai besoin d'un bisou magique
À chaque porte de Paris j'ai une concubine
Ça va d'la blonde stupide à la ronde pudique
Des meufs compulsives qui veulent qu'on s'unisse
Elles savent que moi et la rue on a rompu vite
Je connais une meuf coquine vers Porte Dauphine
Elle tape dans les drogues dures et boit de la codéine
Quant à la cocaïne, elle croit que c'est comestible
Une blondinette zombifiée pour qui j'ai pas trop d'estime
À l’opposée je connais une beurette à Porte de Clichy
Elle a des formes, qu'est-ce qu'elle est bonne
Mais peu importe le physique
Avec elle je me tape des barres et on bédave des lattes
J'ai déjà essayé mais pas moyen que je lui écarte les pattes
À Porte d'Auteuil, j'vais te présenter une portugaise
Mordue de sexe, sans faire aucun effort, tu baises
J'dois me faire discret, j'ai la dégaine d'un dealer de me-seu
Elle habite une loge de gardienne d'un immeuble de vieux

[Couplet 3 : Framal]
Ramène pas ton grain d'sel, il nous manque pas d'grain
Quand t'entends qu'ça grince, c'est que j'baise avec ta princesse
J'les entend tous, ils font crari ils sont pleins d'règles
Mais ils vont trahir de leur plein gré
Sur mes cicatrices, pas d'pansements
J'me méfie des pensées, bah, ouais, les gens mentent
Un penchant pour le gent-gent, mon fric j'fais que l'dépenser
Plein d'rêves, on veut tous faire des dingueries
Pour tout niquer y'a qu'un siècle, S-Crew
On prend les mêmes et on recommence
L'histoire a commencé dans l'quinzième
Des films d'horreur et des romans, on n'a jamais d'remord
On fait que des effondrements, revient arc-en-ciel
La date de ton bum-al, personne se demande quand c'est
Toujours corsé, le pe-Ra part en couille, man
J'écoute des trucs à l'ancienne
Chaque jour de l'honneur comme un samouraï
Peut-être qu'un beau jour ça m'aura
J'ai pas besoin d'sa morale, on fera plus rien quand ça mourra
Pour ça qu'faut faire que des sans faute, jamais dans l'faux
Il m'en faut pas beaucoup pour sortir mes dents d'fauve
Ici, dans l'quinze, quand on appuie, ça fait pas d'bruit derrière
J'suis venu au monde la nuit mais c'était pas la nuit dernière
L'intelligence bat des records, on lit à travers l'regard
Au Blackbird on record, on fait apparaitre le cash

[Couplet 4 : Doums]
Quand j'étais p'tit, on m'chantait "Mamadou avait mal aux dents"
Maintenant qu'j'suis grand
Ces mêmes personnes me sucent le gland
Et puis f*ck, maintenant j'brûle des scènes
Avec mes potes pénards, on f*ck le Code pénal
Envoie la drogue, pétard à la bouche que j'bute ces chiennes
Car j'suis un résident des villes les plus médiatisées
Où les présidents débiles dépensent des méga-budgets
Dans des élections stériles, f*ck ça j'préfère la zik, lope-sa
J'déverse ma iv' dans l'Rap, en récitant mes titres
Tu sauras d'où j'viens, BKO Dar-es-Salam
Si mes salauds passent à l'acte
C'est pour éviter l'génocide des shaolins, Dharamsala
De toute façon, j'sais qu'les kisdés comptent bien
Nous encercler, enfermer loin d'ces dîners mondains
C'est dans l'chantier qu'on doit taffer
Mais pour mes frères ce n'est pas assez
File-nous 10 000 au moins, pour mes Miguel de Pigwalle

[Couplet 5 : Keroué]
Ça fait désordre, on est tous mis dans l'même sac
Séparés par des distances immenses, il m'semble que personne veut d'ça
Ma tête est proche de l'épicentre, allez
On veut pas stagner les pieds dans l'plat
J'en ai ma claque de rester devant l'palier
Des rêves de caisses avec des jantes
Claquer quelques liasses en sappes à l'aide des ventes
Ça laisse rêveur, paraît qu'des gens s'achètent des guns
Fallait s'détendre, s'défendre, les anges veillent mais
Seuls tes proches pleurent tes cendres avec des fleurs
J'ai peur face à tout ça, j'suis pas à la bourre
J'effleure de peu l'erreur qui m'rendra coupable et par à-coups
J'fais gaffe à tout mais le doute frappe
J'peux canner partout en un coup d'schlass
J'coupe cash le problème à la source
J'marche au milieu d'une allée de chênes
Loin de tout c'merdier, je cherche à m'évader bien plus loin qu'les Deux-Sèvres
Quelques sauts périlleux, j'passerai peut-être
Par des périodes compliquées, on s'y fait
J'compte rimer, histoire de ramener le pèze
Des gars ont triché, moi, j'me laisse pas aller
J'en ai déjà assez de faire gaffe aux coups vicieux
Il s'dit qu'on oublie mieux avec un sachet de cess', assez de ça
J'vais taffer ce texte, j'applique c'que mes darons disaient
Compte pas bâcler le reste, j'braverai le cap, c'est c'que les rois visent
[[?] opprimé?], je souhaite vivre la vie qu'j'ai choisie
Une fois ivre, la [?] s'pointer, j'me crois libre
Après deux verres quand tu passes tes vacances au Croisic

[Couplet 6 : Vidji]
La réalité fait passer vos coups d'gueule pour des caprices
Ancré dans la matrice, branchez casque-écouteurs
A quoi ça sert d'avoir le dernier Mac et l'Google Glass ?
Et quoi sert de faire du cash si c'est pour l'claquer tout seul ?
La rime est impecc' sauf quand j'fume
On a pris des pincettes, mis des lingettes propres dans l'stud
Et c'est parti quand j'remplis les unes après les autres les pages blanches
Cours sur des pots d'échappement comme Gary Cooper
J'me méfie des coups d'cœur factices, des mirages
Rêve en plus grand qu'sur ton écran couleur tactile Retina
Frère, y'a qu'un coup de Jack qui m'réhydrate
On n'a pas d'kit médical pour nos douleurs, que d'la frappe
J'ai l'impression d'être tombé direct dans le creux d'la vague
Les gens se trouvent le temps d'être anti-systèmes entre deux achats
J'refuse de faire les trois huit et trimer sans une pause
Putain, dites-moi en quoi suis-je différent du lot ?
J'voudrais glisser dans une autre dimension, fuir les bancs du vivre
Pour l'amour du risque, le gout du fruit défendu
Mais c'est la crise, c'est tendu, faut du pognon
Remettre les pendules à l'heure
Ma tête c'est l'incubateur d'idées via les gens qu'il rencontre
On bronze au soleil, l'argent blanchit dans l'ombre, les dents longues
Lâche-moi sur la banquise en slip, tu m'retrouves aux Antilles en tongs
Désinvolte jusque dans la façon d'traiter l'thème
Ça glisse, j'ai graissé l'mécanisme, laisse faire les vrais artistes

[Couplet 7 : Ormaz]
Des millions d'peines pour si peu d'euros
Tout jeune, rêve de billets, finir millionnaire
Même si j'y laisse ma tête, et briller n'est pas ma quête en fait
Trouvé mes terres, en faire du blé
Avoir son plan d'secours est la priorité en vrai
Ma peau vaut cher, même fauché j'ai tout donné au rap
Maintenant ça taffe et veut une carrière honorable
Crois-moi, c'est des pétasses qui bouffent avec le buzz
Et baisent avec le succès
Maintenant ce beat elles viennent sucer sur
Ma prose est pure et bien influencée, certes
Tu veux du bon pe-ra ? Bah venez me ché-cher
Frère, nous la relève, quoi ? T'es fou ou quoi ?
J'me lêve, fonce tout droit, utilise les wacks comme défouloir
Oz débarque, pose, t'initie, kho, veut baiser le pera
Se vider la vessie juste après les laisser, j'dis que je vais les élever
Mais comme un père ivrogne noyé dans l'Jack
Pote, fiotte, fait pas le fou si t'as la frousse au fond
Sous mandat de dépôt pour un smic, fous tellement le seum
Que je pourrais faire 48 heures pour un stick, fils
Stique-my, j'écoute pas ce qu'ils m'dictent, sont pas crédibles
Tout pour le prestige, quoi ? J'préfère rester dans les vestiaires clean

[Couplet 8 : Caballero]
J'ai beau être un poète charismatique mon cœur qu'a t-il à dire ?
Dis-moi, tu me trouves naze comme Gad Elmaleh ou l'gars d'Illmatic ?
J'respecte pas un fan car il m'astique mais plutôt parce qu'il veut me faire briller
Unique, il n'y a pas de deuxième moi sauf février
J'ai pas d'gun mon courage mesure plus d'neuf millimètres
Déjà petit je voulais faire le bien et j'étais fière quand un reuf m'imitait
La vie est comme une meuf militaire : parfois elle m'donne
Envie de faire l'amour, parfois de faire la guerre
Mais je pense bien que ce soir je vais la ken
Zizi dans son trou pour me la taper sans tiep'
Et ouais t'as bien entendu à terme je compte briser la terre entière
Et je suis voué comme Nekfeu à faire des billets en crachant le fuego han !
J'rappe mieux que toi mais j'ai pas l'aspect d'Rohff
J'ai les flows, j'ai les rimes et j'ai les tasses-pé love
Qui après vingt selfies ne pensent pas avoir eu assez de tofs
Feu est dans les bacs : bsahtek, mazel tov
Venez lui masser le zob !
T'es pas un G non, non, t'as un passé soft
SI tu veux reprendre du poil de la bête bah viens me raser le torse
Caballero a.k.a. plat sans cochon
A.k.a. j'finis toujours trop vite c'qu'il y'a dans l'pochon

[Couplet 9 : Lomepal]
J'vais pas devenir moins vrai, j'vais pas devenir moins frais
J'vais pas devenir aimable pour fumer sur ton joint d'herbe
J'ai pas besoin d'ça, j'ai juste besoin d'un coin vert
Voir un psy ? Pour quoi faire ? J'connais déjà mes points faibles
Comme boire du café ou mater ma gazola nue
C'est ma pétasse, ma gasolina
Suffit d'un morceau de disco pour le faire à la bonne allure
On baisera jusqu'aux douleurs abdominales
Elle dit qu'mon caleçon cache un missile skeud
Et que j'aurai toujours c'beau sourire et cette magnifique gueule
Même si je finis seul, hyperactif sans coco ni sizzurp
J'perds plus mon temps devant la télé
Depuis l'époque des Minikeums
À dix ans, j'trouvais déjà la vie soûlante
J'vais trop vite pour ce monde
J'ai comme l'impression d'marcher après un tapis roulant
On n'est surement pas faits d'la même fibre
Elvis avait la même force, j'aurais dû naître à Memphis

[Couplet 10 : D6]
J'suis pire qu'le THC : quelques taffes et t'es HS
Ils ont voulu nous griller mais électrique était la chaise
Du C4 dans la tête : mes neurones t'explosent
D6 est plastifié, je t'achève en une pose
Depuis l'époque des cassettes, pute, tournées en boucle dans les caisses
De merde et d'luxe, où les fumées de purs pètent
On cachait la dope dans des paquets d'Tuc
J'avais un paquet d'sucreries
Mais les crackers se cassent, seringue de vie d'pute
Amateurs de hasch, serein, j'bute la weed pure
J'te dis qu'on nous pousse à la misère et la misère nous pousse
Akhi, air et tousse, la nuit, les keufs nous secouent à coups de gaz gratuits
J'remarque qu'la camisole et les camisolés qui aiment ignorer les coups d'fil
Décroche au filon d'cesse, fils, on l'sait
Tu squattes la Maison Blanche de [? et d'un billet ?]
Pendant qu's'déhance sur ma queue des Beyoncé
J'adore per-cho dans les mariages, surtout la fiancée
Ouais, c'est D6 le barge, négro tendancieux
J'fais tomber toutes les cougars le temps d'un pas d'dance, vieux

[Couplet 11 : Nekfeu]
Sais-tu c'que c'est d'se sentir transparent comme un
Sans-abri dans les transports en commun ?
Regarde les dettes africaines
Quand t'as la dalle on t'offre que dalle
Et t'as fait que trafiquer, toi, tu fais gaffe au taf que t'as
J'ai envie d'chanter pour mes amis
Qui taffaient la nuit au stud en habits d'chantier
Pourquoi se plaindre vu qu'on est bernés, comprends-tu ?
La vérité sera dans le dernier compte-rendu
J'étais pauvre dans le passé donc c'est moi qui rince tout
Une beauté derrière, j'me fais masser torse nu sur un scoot
J'aime inverser les rôles : lui faire des plats dans la cuisine
Pendant qu'elle fait des plats dans la piscine
Tu comprendrais c'que j'ressens s't'habitais mon département
J'rêve d'une piscine qui me ressemble, habituée aux débordements

[Couplet 12 : Doums]
Joue pas les so-per, merde, le monde est à nous, frère
C'est pas qu'des foutaises ni des bootlegs écrits sur une chaise
J'essaie d'transmettre au mieux mes pensées, faut pas qu'j'me perdre
Mais dans ce monde de taré mieux vaut être préparé pour la guerre
J'ai passé des années à voyager sur cette sphère
Sans mes amis et ma mif', j'serai déjà six pieds sous terre
Frérot, j'pèse mes mots, plus rien à perdre
On veut tous rouler en Escalade, Range Rover, rien à faire
On rentre aux heures les plus obscures, quand est-ce qu'on cessera, frère ?
Mais qu'est-ce tu veux ? Depuis tout p'tit c'est comme ça
S'en sortent que ceux qui veulent, depuis la Guerre du feu
T'étonne pas, enlève ton masque, ton pote passe à la barre (god damn)
Trois piges de ferme, ils l'ont coffre pour quelques plaques
[?], il faut qu'tu barres avant d'ber-tom pour quelques plaques, my n*gga
Tu minimises les prises de risque
Ça kick les beats de pistes pour que nos gosses deviennent des fils de riches

[Improvisation 1 : Nekfeu]
L'ambiance est punk, vas-y, roule un blunt
Ecoute la Grünt, c'est comme ça qu'ça s'passe
On est dans l'futur comme Trunks
Eff Gee, vas-y, balance ça mon soss, yeah yeah

[Couplet 13 : Eff Gee]
Pas l'temps d'bouder car personne n'arrête le chrono
Overbooké comme en pleine période de promo
Si tu vises le gros lot, sois bon dans ton biz et l'biz
C'est d'faire la bise à des fils de qui ne voit qu'en toi qu'un prototype
Quand t'as mille contraintes, contraint d'niquer tous les pronostics
Pas d'petits contrats, j'vais devenir celui qu'on craint
Demande à Nekfeu, impossible qu'on craque
On va chercher c'biff et j'te l'dis, un jour, il tombera
21 chutes, 22 fois debout
Si t'as pas d'pote de toujours, peut-être que t'es une pute
Comme ta meuf : on peut l'acheter puis la jeter
Beaucoup vivent la vie HD puis l'HP
Par chance, vous nous négligez, c'est c'qui vous rend cheums
Le temps c'est de l'argent donc les pauvres mourront jeunes
A chacun sa réalité, la mienne c'est
Zik, meuf, 19, au cas où tu veux y habiter

[Couplet 14 : Deen Burbigo]
J'rappe ma iv, j'ai trop trainé dans ces ruelles
Tout en bas d'l'affiche, j'faisais qu'errer dans des tunnels
Mes gavas ont la be-bar de salafiste et le regard de Kahdafi
Envoie deux grammes de cannabis et mon peu-Ra t'euthanasie
Nan, ne me tape pas la bise, repère l'hypocrisie à des kilomètres
J'ai pas bu depuis trois jours mais j'rends positif l'éthylomètre
J't'explique : tout c'que j'crache est brulant
Le swerv d'une eclipse : tu deviens aveugle en l'étudiant
J'ai plus l'temps pour ces tass, trouve mes phases cute
Nique la presse Rap, ils connaissent rien sortis du top 20 iTunes
J'leur dédie ma levrette la plus bestiale
Bientôt, j'irai baiser tout l'rap français comme les putes d'Espagne
Le flow d'un Tech N9ne, j'rafale tous ces bâtards
Saute à pieds joints sur leurs cadavres jusqu'à c'qu'ils soient
Assez plats pour passer sous les portes
J'aime pas ta gueule, j'fais pas du tout d'effort
J'suis soulé fort et j'compte vous l'faire payer à toi et tous tes potes
Leurs morceaux sont tellement plats qu'on peut les faxer
Mes rimes sont tellement riches qu'on peut les taxer

[Couplet 15 : Framal]
f*ck ton crew, sale pédale, ça bouge ap
T'es tout naze, écoute, ça fait breh !
Rien qu'on fait des classiques, S-Crew, le nom d'mon gang
Y'a que dans l'ombre qu'on tranche pour pas finir aux assises
Souvent dans un camouflage vert kaki
L'ambiance est pourave, y'a des toux grasses ça vi-ser d'la weed
Ici, tu perds ta vie, on t'nique ta mère à six
Une bonne paire de Nike Air dans la tête, c'est facile
Le leust est entouré donc on fait ça à notre manière
Bientôt le L est en tournée donc prenez garde à vos arrières
b*tch ! Et toi, dis moi pourquoi tu causes
On est au Festival de Cannes, toi, tu traînes à la Foire du Trône

[Pont]
On fout la merde, on fout la merde, yeah
On fout la merde, on fout la merde, yeah
On fout la merde, on vous la met
On fait l'effet d'un tsunami

[Couplet 16 : 2zer & Doums]
On vient vous la mettre sans stress, ça fout la merde comme 113
Dreads ou boule à zed, roule la zeb et sers un grand verre
On partouze avec des trentenaires mleh, vie de trader
Un verre de Jäger et nos goûts d'haleine te transpercent
Ça vient du bled ou bien des bas-fonds de la jungle urbaine
Tiens-tu tête ? Face à l'escadron, tu n'as rien pu faire
Des insurgés qui foncent tête basse quand ça s'bat
On aime pas quand ça parle, grosse baffe dans ta face
Technique KGB, bébé, pour caresser ta carte CB
Faut pas rêver, bébé, tu vas apprécier d'être à mes pieds
Y'a des sous à s'faire, la plupart des filles sont séduites par le mal
Fous la merde comme Samy Naceri au Festival de Cannes

[Couplet 17 : Doums]
Double G majuscule, toutes les b*tches sont cambrées
Pour mes généreux généraux, dans la suite, on gère les entrées
Soulève donc ta p'tite jupe, allons nous allonger ensemble
Allongés ensemble, on refera l'futur
Loin des yeux, près du cul : fais couler le bain
[?] to the OG's, elle voulait me [?]
Tu voulais t'faire pousser les seins, espèce de pute à frange
J'ai trop d'pain sur la planche, p't-être que j'vais te fourrer demain
Pour l'instant, j'chille avec mes gars certains
On ride dans toutes les villes, on n'cesse de se mettre bien
Puis skier en Suisse, avant l'concert d'faire l'plein
On baisera la vie et la nièce de Guerlain

[Couplet 18 : Nekfeu]
Laisse-moi décompresser, la vie d'un jeune entrepreneur est complexe
Entre les embrouilles 'vec la justice et les embrouilles 'vec mon ex
Et les embrouilles 'vec mon fournisseur, les embrouilles pour des samples
Je suis dans un monde étourdissant, tu peux tout remonter, tout redescendre
J'redescendrai plus jamais, mon ex m'a dit : "J't'en prie, ne t'en va pas"
Vingt-quatre piges à peine, je travaille déjà plus que ton papa

[Improvisation 2 : Nekfeu]
Ah j'ai bafouillé, j'viens pour tout cafouiller
J'vais bafouer ces faux rappeurs
C'est comme ça qu'ça s'passe, on n'a pas peur
Dans la vapeur, on rappe
C'est comme ça qu'ça s'passe, j'suis un galérien, un rameur
Ouais, f*ck ces rats morts, j'viens faire mon rapport mec
C'est comme ça qu'ça s'passe, j'suis chaos comme Mormeck
Mais j'fais les bails avec tous mes potes qui détaillent

[Improvisation 3 : Doums]
Rien à foutre on braille, on crache des flammes
Là c'est pour le projet du reuf
Comment t'expliquer il a sorti ça, c'était deuss
Comme si c'était mon neuf que j'braque sur ta ce-fa
Rien à foutre, toujours dans les temps j'me le-ca
Pas besoin du casque, je roule mon pète
Fais belek si on pète ta miss dans la partie, ça va être sa fête
Laisse bét' mes grecs sont de-spee
Boum, qui va lâcher la suite ?
En impro, on vient lâcher quelques rimes
Un ffe-spli, à qui de kicker ça ?

[Improvisation 4 : Nekfeu]
J'peux kicker ça, mec, c'est propre de ouf
Black and yellow comme les 'locks de Doum's
C'est comme ça qu'ça se passe, tu vois, je t'apporte la douce
J'fais le truc, on est bien plus que douze, c'est comme ça, mon couz'
Yeah, on fait les bails ensemble
On laisse les faux en sang ou en cendres
C'est comme ça qu'ça se passe dans le centre
Dans le sud dans le nord, f*ck les porcs
Mec, c'est comme ça qu'ça s'passe quand je pose smoove sur la prod
Ouh, c'est comme ça, tu l'ouvres, on baise même ta pouf'
Posé sur un pouf, f*ck la chnouf

[Couplet 19 : 2zer]
Ils vont boire la tasse car il faudra nager pour percer ma carapace
J’arrive au bal masqué armé de mes paragraphes
Blague à part, à la base, j’kiffais pas la bagarre
Mais t’as pas l’choix à Paname, t’as la poisse si t’es pas à la page
Rien à foutre ! J’marche à visage découvert
Et j’me ferais ta fille pendant que ta femme videra mes poubelles
T’as dit voir une explosion mais c’était qu’une flamme
Toi,ton masque de fer qu’tu t’es fait greffé sur le crâne
Ça fait partie du décor comme du rouge à lèvres sur une
Bouche pulpeuse et si un jour j’pue l’buzz, j'habitue mes proches
Car la canicule est proche, remballe ton blablabla contractuel
Ton attitude est moche, c’est une mascarade, on m’a dupé

[Couplet 20 : Nekfeu]
De la droiture avant l'cash, quand la vie t'rend muet
Mon nom sur une vitre embuée avant l'crash de la voiture
C'est comme ça qu'j'vois le Rap : une écriture insignifiante
Avant qu'on parte, le dernier cri d'une jeunesse édifiante
Personne t'explique la vie, c'est un chemin introspectif
L'unique défi, schéma atroce, une ligne de fuite pour perspective d'avenir
Nos vies sont crades donc on défonce notre crâne
Et plus j'connais la musique, plus j'aime les fausses notes
Le seum que j'ai pourrait remplir des containers
T'es comme moi si t'es prêt à tout péter dès qu'on t'énerve
La violence n'est qu'un hameçon
Mais y'a l'passé qu'aucun n'assume
Des hommes traités comme des canassons
Coupant des cannes à sucre
J'ai toujours été un petit révolté
T'es comme moi si t'es prêt à tout péter

[Couplet 21 : Keroué]
J'esquive avec classe les avis négatifs
Ça t'force à faire en sorte d'éviter mon passage, mec
De toute façon t'es mort dans la cinématique d'une hépatite
Abritée par des hommes dans un salon de massage gay
Instable, l'acide est v'la corrosif
Au fond vous devez avoir quelque chose à faire valoir
On rêve d'asseoir nos derch' dans l'observatoire d'astronomie
Ça pête comme une ogive dans un stade de foot
Pendant un match au sommet
Infâme, j'démarre au quart de tour, gare au gorille
Comme l'a dit Brassens, à deux ou à cinq j'ai l'moral au beau fixe
Pas trop de sottises dans mes textes, j'vais pas m'justifier
Mes idées valent tes gestes, on laisse ton équipe en détresse
Plus d'pitié, j'te la mets dans l'jeu de l'année, genre GTA V
Jeune camé, allez, il t'reste à jeter ta seringue
Je veux clamer ce rap simple un peu partout via les ondes
J'vais pas m'plaindre, on tient l'vrai rap, mes gars ont bien raison

[Pont]
Mes gars ont bien raison
Mes gars ont bien raison
Mes gars ont bien raison
Mes gars ont bien raison
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison
Mes gars ont chopé Feu, ouais, mes gars ont bien raison
Mes gars ont chopé Feu, ouais, mes gars ont bien raison
Mes gars ont chopé Feu, ouais, mes gars ont bien raison

[Couplet 22 : Lomepal]
Oui, j'écris des sacrées rimes, c'est mon métier
Et ça m'rassure quand la dernière cloche me menace
J'n'ai pas d'plan B, si un jour ça s'termine
Heureusement, l'inspiration est plus grande
Que les poches de The Mask
Moi aussi j'aime les belles femmes, la bonne bouffe
Le soleil et la relaxation, quitte à redescendre sur Terre
Comme qu'un crash d'avion
Ouais, avec mes frères des cavernes
Où qu'on aille on sait s'mettre à l'aise
On trouvera l'G.I.L.D.A.S si ton herbe est balaise
La défonce possède un charme secret
Voilà pourquoi Morgan et Jack se mêlent
A mes dépenses chaque semaine
Ça m'aide à m'assoupir, je sais qu'j'm'invente un conte
Mais j'ai tendance à m'sentir dans un monde où on n'peut pas mourir
J'fais qu'avancer mon heure en vivant comme un déraisonné
Mais j'suis sur répondeur quand la Faucheuse veut m'téléphoner
J'ai des projets, j'y pense d'un air songeur
Car j'risque de rester fauché si je laisse parler mon cœur
J'suis pas imbécile, je sais qu'j'ai plein d'mérite à r'vendre
Indécis, pour gagner j'dois m'investir intelligemment
Un génie, j'attends d'avoir de l'or en poche
Ça sert à rien d'faire d'l'argent après sa mort comme Van Gogh
Mais paraît qu'ils ont retrouvé d'la salive d'alien dans mes mollards
Ils ont peur que j'me propage comme le virus Ebola
Mais j'me pète au large, bédo sous la pergola
Décollage spirituel, bientôt j'me teins les cheveux comme Legolas
J'suis pas terrien même si mes racines partent d'Italie
Mais j'vous aime tous quand même donc essuyez vos larmes
J'ai la rime facile, dommage que l'rap soit devenu
Une pratique has-been comme le cannibalisme à Miami
Violence, alcool, sexe et blueberry
J'raconte toujours les mêmes choses mais j'ai des nouvelles rimes
Suffit qu'ma folie intérieure parle
Pour devenir majestueux et briller comme un Seigneur , Pal

[Pont]
Comme un Seigneur , Pal
Comme un Seigneur , Pal
Comme un Seigneur , Pal
Feu est dans les bacs, mes gars ont bien raison !
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison !
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison !
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison !
Mes gars ont chopé Feu
Est-ce que tes gars ont chopé Feu ?

[Couplet 23 : Vidji]
Y'a aucun trac, j'me livre, j'apporte ce qu'ils veulent tous
Pourtant certains me répètent: "Vous vous démerdez mal"
Je veux dire, c'est pas que j’entends pas leurs histoires
A dormir debout, c'est juste que je me demandais:
"Quand est-ce que je pourrai faire des blagues de riche ?"
Plongeon demi-vrille dans la piscine de billets
Un jet qui signe le ciel avec le nom de la femme que je kiffe
Un whisky doux dans le living room
Mystic blue dans le phillies ou le chillum à la Sitting Bull
En attendant qu'ça pète, on accentue nos skills
On marche en duo, Fixpen, sans accent utopique
Alors on fume jusqu'à voir des flamands fluos
Rime comme des savants, mais ça ne nous à pas rendu nos biffs
Putain ! J'en ai rien à cirer de savoir briller, crier plus fort
Naviguer parmi les stars, les kids épilés du torse
C'est vrai que c'est malsain quand j'crache je trouve que rien n'est bon
J'vais pas m'plaindre, on tient l'vrai rap, mes gars ont bien raison

[Pont]
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison !
Mes gars ont chopé Feu, mes gars ont bien raison !
Est-ce que tes gars ont chopé Feu ?
Oui, mes gars ont bien raison !
Est-ce que tes gars ont chopé Feu ?
Mes gars ont bien raison

[Couplet 24 : Ormaz]
Venin est craché par une pute, mon chemin est tracé
J'm'étais vu en place, depuis compris qu'on vivait pour une liasse
Ta tass' me gratte, j'ai d'quoi vous mettre bien
Efficace ma came, décolle la rétine de Pocahontas, naze
C'est sur du Nas que moi j'm'endors fils
Nique tes berceuses, j'finirai à côté d'ceux qui persistent
Nique un percing, on sort un gun pour trouer l'corps et dissimuler les preuves
T'sais qu'la vie c'est dure comme relation entre père et fils
Vers ici ça vend la mort, près d'ceux qui voient le jour
Pour se remplir les fouilles et faire l'amour à toutes ces putes plein d'vices
Sortir ma bite là où ça sent la p*sse, c'est pas mon style
Préfère écouler l'sh*t avec l'équipe
Bende Mafia sera légendaire
Nique (?), on veut fumer tout l'livre avec de l'herbe
En l'air sont leurs mains, braquer ces wacks avec ma prose
OZ débarque, pose, les met k.o. et j'ose
Dire qu'j'suis meilleur qu'eux, le flow est new-yorkais
Chez nous le chef d'orchestre est dirigé par ce putain d'bizz


[Couplet 25 : Kritch]
Et ça commence par un mal-être, perçant comme une arbalète
On sait que le monde il est pas net et je remet ça tout comme Danette
Le monde arrive à son déclin, oui c'est finit l’apogée
Dans la rive on s'est noyé, on a beaucoup trop pataugé
Les darons savent plus quoi faire à part mettre des tartes aux jeunes
Et les reufs savent plus quoi faire à part écarter les jambes
Les gens parlent de moi au passé comme si j'étais une légende
J'ai décidé de ves-qui les cons, pour rester intelligent
Est-ce que tu sens monter ma peine, yo ?
Et si j'arrive pas à monter la pente, mon pote
C'est que l’ascendeur est tombé en panne
23 ans passés, le 24ème que j'entame
Elle est bien loin l'époque, mon frère, où j'avais peur des gendarmes
A force de trop fumer, j'compte même plus d'pilon que j'crame
Et le mic en guise d'uzi, ah bah nan, j'changerai pas d'arme
Et le mic dans ma peau, inscrit dans mon épiderme
Au rap, je resterai toujours fidèle
J'continuerai de décrire tout ce qui m'sidère
Car ces six dernières années, jamais cessé de rapper
Toujours une feuille un stylo pour pouvoir gratter
Un thème large, un maximum d'ouverture
J'ai passé l'âge où on me disait "bah, kritch t'es trop immature"
Pire qu'un [?] j'sais pas c'que t'as dans ta tête
Finir d'écrire des textes avec des tas de ratures
Aujourd'hui j'arrive avec un travail propre
J'm'envole de mes propres ailes
A force de trop rapper, bah c'est sûr que je me déshydrate
Et quand j'vois les problèmes du monde
J'me dis que les miens n'sont pas si graves

[Couplet 26 : Nekfeu]
Avant d'commencer c'son, j'avais un thème
Un truc sombre sur la vendetta dans la tête
D'un jeune qui a la vingtaine
Puis j'ai fumé un joint d'jaune avec untel
Ou p't-être un joint d'zeb suivi d'un fond d'teille
Et j'ai zappé, sa mère, faudrait qu'j'arrête cette merde avant d'dead
On est seuls, c'qui fait qu'on est tristes
Le mauvais œil, ça l'fait kiffer qu'on s'détruise
Dis-toi qu't'as tout pour toi, c'est important
Quand est-ce qu'on va s'unir ?
"Il faut un temps pour tout",on forme un tout pourtant
Faut qu'on soit formatés par l'système,ils disent
Ça m'fait flipper comme la montée d'l'antisémitisme
On va en boîte, on s'fait chier
Alors on fout l'zbeul, on finit dans les fichiers des colboks
Comportement à l'école : bof
On s'bute à Call of en buvant des alcools forts
Et les filles, je ne sais pas c'qu'elles veulent
Mais je m'en fiche tant que j'enfile des baskets neuves
Mais dès qu'j'ai mis la paire, ça y est, elle est plus neuve
Problème épineux,dans ce shop y'aura p't-être une mieux
On est continuellement frustrés : consommer pour s'consoler
J'm'amuse jamais dans les soirées mais j'continue d'm'incruster
C'est pas bénéfique, les voisins débarquent avec
La ferme intention de dire "La ferme, attention, j'appelle les flics !"
Je compte même plus les moments d'absence
"Je t'aime" ça compte plus, les mots n'ont pas d'sens
J'agrippe un Scud pendant qu'mon groupuscule
Graille une crêpe au stud'
Face à Dieu, mes têtes lisses et crépues
Scrutent le même crépuscule

[Couplet 27 : Eff Gee]
J'fume un gros pur, chaque fin marque le début d'un autre truc
J'entreprends quitte à connaître des putains d'grosses chutes
Trop de MC's mythos, moi, j'suis déçu de l’imposture
Quand ils rappent, c'est comme s'ils étaient vêtus d'un costume
Eff Gee come back, wavy comme Max
Ouais,j'suis comme aç, j'attire les b*tchs comme Axe
Et j'te l'dis direct, j'viens des bas-fonds, je m'y mets à fond
Celui qui m'affronte, c'est celui qui perd
Viens nous exhiber tes seins
On est dans l'pêché mais nos cœurs sont purs
J'te jure, c'est dur de résister mais j'tiens
Seigneur, aie pitié des miens
Laisse-nous esquiver ce destin
On fait pas des 1000 et des 100
En vendant des 10 et des 20

[Couplet 28 : Framal]
Tu mets des coups d'épée dans l'eau, l'affreux, on s'propage
Prépare tes adieux, on fout le feu comme des Ghostriders
Il faut que toutes les mains se lèvent haut
Rimes façon West Coast, Gangsta à la Death Row
f*ck les ennemis, miskine, ils se croient peut-être drôles
Ca cartonne comme au rallye, on cartonne même sans khaliss
Mes alliés se rallient, mental de patron
On ne dit pas pardon, y'a que comme ça que tu seras libre
Si j'tombe à Fleury, c'est qu'y a un beau million à prendre
Ou qu'y a une tombe à fleurir, les tes-trai vont prendre des pralines
J'ai pas vu d'boulot tendre, faut prendre pas l'9ar9ob
Ils ont la boule au ventre, on a des abdos

[Couplet 29 : 2zer]
Y'a des bâtons dans les roues mais on roule en char d'assaut
Quand j'rappe, c'est comme quand j'dégueule tout dans l'lavabo
J'avais plus de kush que de cours dans l'sac à dos
Je sais faire des sous mais t'es fou j'en parle pas trop
Avec les zouz, c'est bisous et champagne gratos
T'as la chair de poule quand j'te touche et que j'embrasse ta peau
J'te fourre sans la bague au doigt, pas d'chantage d'ado
Mais j'te fais pas l'amour si ton boule sent pas la rose
Moi, j'arpente Paname tête haute et spliff en bouche
Mais si y'a des internautes, je file en douce
J'ai rendez-vous, faut que j'prenne le trom'
Dedans, y'a des centaines de clones
Qui confondent la guerre pour le trône et les petites embrouilles

[Couplet 30 : Nekfeu]
L'autorité j'la tolère pas, et quand ma mère me gronde
Comme un tonnerre, c'est contre un mur que ma colère passe
Parce que j'm'en veux de lui avoir répondu
Mon vieux, parfois j'me dis que, sans la foi, j'me serais pendu
Mon voeu le plus cher, c'est de plus voir le sang répandu
Mais l'homme est sur la mauvaise pente, la lame qui sort est pointue
J'aime pas les filles aigries mais j'ai trompé ma go
J'me suis fait ller-gri, faut assumer si elle crie
Marre de ce ciel gris et ce climat sombre
Cette routine qui m'assomme, ces faces grimaçantes
Ces cris malsains qui retentissent dans le noir
Parmi ceux qui se repentissent sans le croire
J'm'en passerais volontiers
J'devrais taffer, j'ai pas assez d'volonté
J'rêve plus d'un job honnête, j'veux danser la javanaise
Me mettre à l'aise sous cuisine japonaise que mes ninjas connaissent
Et, ma jeunesse, j'aimerais tellement qu'elle réussisse
J'veux rendre fière ma mère avant qu'le Paradis nous réunisse

[Improvisation 5 : Nekfeu]
J'me souviens plus trop des trucs que j'ai tté-gra
Donc, le mic, j'le prends, là, c'est comme si j'l'avais qué-bra
C'est comme ça qu'ça s'passe, il manque Bazz et Mekra
Il manque encore d'autres têtes et, ouais, j'en place une pour mes gars
Yeah, c'est comme ça, Bizi dans la plaza
Si si si, c'est la razia, c'est comme ça qu'ça s'passe
Faut pas m'faire ce petit sourire narquois
J'vais pas me prendre de petit zef par toi
Tu vas kicker ça car tu vas kicker sale
C'est comme ça qu'je, mec, lève toutes mes idées noires
Fais le truc pour Vitry, fais le truc littéraire
Relie tes rêves, fais le truc comme Guitry

[Couplet 31 : Saïga]
A la limite du coma les galères me prennent la tête
C'est pas la fête et j'me répète encore une soirée comme d'hab
Hanté par des faits divers des bails de weed dantesques
Sortez les k-way l'hiver arrive a Winterfell
Alors j'me renferme sur moi même comme un collier de perle
Où j'me sens à l’étroit comme dans une chatte de coréenne
Leurs phases de grandes blagues, des rimes de farces et attrapes
S'réfugie dans l'futur mais sache qu'un jour le passé te rattrape
Quand la bonne étoile se dérobe la chance est prise de gangrène
Iblis t'accueille à bras ouvert dans le clan des Campbell
Les projets tombent à l'eau par manque de vitamines
J'suis l'iceberg dans Titanic quand les faux tentent de nous mener en bateau
Au bord d’être scato, la merde quand la trahison perdure
Seul une dispute avec la daronne en crise me perturbe
En lévitation au-dessus de la peur d'échouer
Rançon sur mes textes ouais car mes punchlines sont recherchées

[Couplet 32 : Ormaz]
Les feuilles tombent les hommes aussi, ressorti des abysses
J'tire mes gars du fond sans corde ni ascenseur
Vu l’heure et l’ascension, l’sens a pris la peur
Mais aucune action fera que ma cliqua s’travestie
Gros,j’traverse la ville, oublie qu’la merde attire les flics
Ves-qui,telle la technique est à finir au bistro
J’tape pas la bise,trop de cochonnes aux lèvres impures gars
Fils de pute, trace ma vie sans faire de signature
Scène immature mais plus rusé qu'quarante cerveaux
J'te deale tout ce que j’veux dire j’ferais passer ça comme Aladin
J’kiffe les meufs, c’qui brille,terminer au plus haut niveau
Blé, incognito et puis me pavaner comme Dionysos
Kho, ça cause trop, l’idiot s’repose tôt
Malsains, sont les échos pour ça qu’je passe à autre chose
Frère, comme Burbigo debout à l’aube gamin
Pour taffer la sale prose, Panama légendaire après c’t’album

[Improvisation 6 : Nekfeu]
Qu'est-ce qu'y se passe
2zer faut sortir ton animalité
On dirait qu'on a plus de vitalité
C'est pas comme ça que ça s'passe
Le studio n'est pas inhabité
Donc il faut faire l'truc vite et faire l'unanimité

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #


All lyrics are property and copyright of their owners. All lyrics provided for educational purposes and personal use only.
Copyright © 2018 Lyrics.lol